Save Cork, une aventure Italo Française!

Dans les années ’70, les chaussures pour femmes avec semelles et talons en liège (les fameuses « semelles compensées ») étaient très à la mode et eurent leur boom dans le monde entier.
L’argent gagné grâce à l’apprivoisement et le commerce du liège pour la production de ces sandales, permirent à Cesare Rotelli, un entrepreneur italien, de transformer en réalité son rêve de se faire construire un bateau à voile pour sa famille et pour lui-même.
Rotelli décida de confier à Carlo Sciarrelli, l’un de plus géniaux architectes navals italiens de l’époque, la conception d’un yacht de 20 mètres, en accord à sa philosophie ‘classique-moderne’.

Le yacht CORK navigua une vie splendide, en faisant le tour de la Mer Méditerranée, de Trieste vers le sud, en longeant les côtes croates de l’Adriatique, jusqu’en Grèce.
Ensuite, fut le tour de la Sicile et de toutes les iles du Tirrène, en visitant les plus beaux endroits des côtes italiennes et françaises, jusqu’aux Îles Baléares.
Il trouva son mouillage habituel à Porto Cervo, en Sardaigne, où son élégante silhouette devint fameuse et fut admirée comme l’un des yachts membres du Yacht Club Costa Smeralda.

L’Association SAVE CORK nait de la passion de 3 amis pour la navigation et les bateaux d’époque et de leur ferme volonté de supporter SAVE CORK PROJECT.
Elle a pour but la diffusion des contenus liés à la tradition navale et à l’écologie sur lesquels se fonde cet ambitieux projet d’éco-reconstruction.

Les objectifs de la restauration du yacht CORK son principalement deux:

  • Sauvegarder le patrimoine de culture et tradition dont CORK fait partie,
  • Promouvoir les concepts aujourd’hui essentiels d’écologie, santé et bien être.

Grâce à l’emploi de matériaux écologiques et de technologies respectueuses de l’environnement, le bien être et la santé du personnel qui travaille à la restauration du yacht CORK, des invités qui profiteront des moments de navigation ainsi que de l’équipage qui vivra à bord, seront garantis.

CORK fut, très probablement, l’un des premiers yachts à bord duquel le liège fut utilisé pour l’isolement thermique.

Aujourd’hui, l’utilisation de ce matériau noble est parfaitement en ligne avec les concepts d’écologie et sauvegarde de l’environnement.

Le liège est l’écorce du chêne-liège (Quercus Suber L), un arbre noble possédant des caractéristiques très spéciales, qui croît dans les pays qui entourent le bassin méditerranéen.

~ par lewinebar sur avril 6, 2011.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :