On continue avec la musique… Franco Battiato!

Vu le succes du post d’hier  sur les Litfiba, nous présentons maintenant un des musiciens chanteurs les plus étonnants de l’Italie des derniers 30 ans: Franco Battiato. Sicilien, est né en Sicile, à Jonia (Catane), en 1945. Au début des années 1970, il se consacre à la musique électronique et expérimentale.

Après cette période, ses nouveaux disques s’adressent à un public plus vaste et certains de ses albums, comme L’era del cinghiale bianco, Patriots, La voce del padrone et L’arca di Noè obtiennent un succès remarquable et se vendent à des millions d’exemplaires en Italie, en Europe, dans le monde. Parallèlement, Battiato écrit et publie des livres sur l’ésotérisme et crée une petite maison d’édition, “L’Ottava”. Il est très intéressé par le Soufisme, mouvement  mystique de l’Islam, par Gurdjeff et par la musique classique. Certaines chansons, très poétiques sont également très critiques envers la société italienne

Parallèlement, Battiato écrit avec Manlio Sgalambro, grand philosophe,  le scénario de Perduto Amor, son premier long-métrage qui remporte en 2004 le Nastro d’argento du meilleur nouveau réalisateur italien. C’est le début d’une carrière cinématographique.

~ par lewinebar sur septembre 15, 2010.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :